Les techniques

Le greffage en place

Le greffage en place consiste à planter d’abord le porte-greffe puis à le greffer à la main avec le cépage voulu. Il a peu à peu été abandonné en faveur des greffés-soudés. A la Casa Blanca, Laurent Escapa, à greffé pour la première fois en 1998 près de 25 ares de syrah après s’être formé avec le GDA, bien que ce soit un travail éprouvant physiquement et deux à trois fois plus cher que les greffés-soudés,  la baisse de la mortalité de ces ceps et le dépérissement qui se réduit font primer cette technique pour, à terme, augmenter les rendements et préserver la qualité du raisin.

 

Image017 1

La technique du greffage en fente est celle utilisée par Laurent, qui la réalise en mars pendant deux semaines, deux ans après la plantation du porte-greffe. Il sectionne ce dernier au niveau du sol et le fend. Dans la fente, il insère un greffon taillé. Après ligature, il recouvre sa greffe de terre humide ce qui limite le besoin en eau, un gros avantage dans les zones difficiles d'accès (nombreuses à la Casa Blanca) car l'arrosage est réduit.

 

La taille de la vigne

     Après les vendanges, la vigne a besoin d'environ quatre mois de repos, la taille s'effectue donc entre décembre et mars. Tailler trop tôt par peur de manque de temps ou trop tard nuit gravement à la regénération des ceps, la vigne se fatigue et l'écoulement de sa sève appelé pleur de la vigne peut amener à la perte de pieds.

     Au domaine de la Casa Blanca, on pratique presque partout la taille en gobelet, cette méthode permet à la vigne d'être protégé du vent et des sécheresses, particulièrement violents dans la région.

Cette taille consiste à maintenir un pied, une fois formé, en forme de couronne. Les branches sont arquées, comme si elles tenaient un gobelet. L’idée dans ce cas de figure est de maintenir un pied isolé ayant une forme non rectiligne. Ce pied va pouvoir s’étaler en forme de plateau, à condition d’avoir un support adéquat.  Les pieds sont formés très haut (1,50m à 1,75m) puis un gobelet est créé et les branches sont palissées sur un support horizontal. L’avantage de cette pratique est de permettre une récolte facilitée (à hauteur d’homme) et d’assurer une photosynthèse et production de sucre optimale.

 

                                                                                             Vigne

Le labour

Le labour à la mule

 

    Le labour se déroule de la fin de l'automne jusqu'au début de l'hiver c'est-à-dire avant les grands froids.

    Ce labour consiste à creuser un sillon d’une profondeur de 5cm environ, au milieu du rang. La terre est « versée » vers les ceps de vigne. C’est un travail physique très éprouvant pour le cheval comme pour le laboureur !

           Image015

    Durant l’hiver, ce labour a plusieurs avantages. Les pieds de vignes sont protégés des grands froids. Le sillon permet un ruissellement des eaux en excès vers les contours.

D’une manière générale, ce labour permet d’obtenir une structure de sol idéale sur toute l’année. La terre est ameublie dans un plus grand volume. Grâce à la mule utilisée comme outil de traction, il n’y a pas de semelle de labour au fond du sillon. Les conditions de travail du sol seront donc idéales au printemps, en vue de la saison à effectuer.

Ce labour permet aussi d’enfouir les résidus organiques de la saison passée (feuille mortes, adventices…). Ceci permet une dégradation de ces matières par pourrissement. Elles seront ainsi nourricières dès le printemps, pour la vigne, comme pour la faune du sol (qui assure elle aussi un brassage de la terre).

 

 

Le labour au treuil

 

     Ce labour est réalisé grâce à un outil possédant 5 dents réparties sur la surface du rang. il joue plus un rôle de désherbant car le labour est superficiel.

Aaatreuil 1

     Il favorise l’infiltration des eaux de pluie et limite la remontée des eaux emmagasinées en profondeur. Il concourt au désherbage mécanique du sol. Ce travail est réalisé dès le mois de février, afin de « casser » les buttes réalisées en hiver, pour favoriser le futur décavaillonage. Ensuite, la griffe est passée régulièrement jusqu’à la mi-août (avant véraison), quand la structure du sol à besoin d’être ameublie (suite à un temps sec par exemple). 

                 95453377 to resize 150x3000 copie         95478494 to resize 150x3000

×