Les viticulteurs

Présentation des viticulteurs

Sur cette page, il vous sera possible de faire connaissance avec chacun des trois associés, leur parcours, leur rôle, leurs compétences. Vous pourrez ainsi comprendre un peu mieux le fonctionnement du domaine de la Casa Blanca et les efforts chacun, la dégustation de leurs vins n'en sera que meilleure !

Image019b

Laurent Escapa

   Laurent Escapa est un enfant du pays, fils de vigneron, après des études agro-viticoles, au décès de son père, il prend sa succession en mars 1980 décidant ainsi de poursuivre le travail d'une vie. Au départ, seul 1 hectare 50 lui appartient (Pinell-Roudoulère-Mas Ventous) il complète son activité sur des vignes en location. Il fait alors parti de la coopérative (GICB). Des terres non exploitées lui viennent de sa famille : le Llaner (terre vierge), les Escoumes (vigne abandonnée depuis 30ans et difficile d'accès). Il va finalement quitté le GICB quelques temps plus tard, voulant investir ses propres méthodes, soit travailler traditionnellement les anciens ceps de son père et, dans le même temps, innover dans de jeunes vignes avec des techniques avant-gardistes respectant les tendances de développement agricole durable.

Img 3659

 

    Le domaine de la Casa Blanca le lui permettra quand il s'associera avec Alain Soufflet en 1983. Beaucoup plus libre sur ses méthodes, il va mettre en pratiques certaines de ses idées. Le débroussaillage remplace le désherbage chimique, sa technique et ses périodes de taille ne seront plus dictées par la coopérative mais seulement par sa propre expérience du terrain. Le labour va vite s'imposer, car la concurrence de l'herbe dans la vigne entraîne des baisses de rendements, notamment pendant la canicule, et des pertes de ceps anciens. Sa rencontre avec Hervé et Valérie, va lui permettre de prendre ce tournant professionnel.

   

Cabane dans les vignes au dessus de banyuls

    Le domaine s'étend et prend de l'ampleur grâce aux plantations qu'il réalise au fil des années avec le soutien de ses associés. D'abord à Calells en 1990, il crée cette vigne, une des plus hautes de Banyuls, sur les versants nord de la tour Madeloc. En 1995, un an après la naissance de sa fille, Ophélie, il plante le Llaner, terre familiale, en grenache noir. Deux ans plus tard, au moment de la naissance de son fils Anatole, encore en grenache noir, c'est cette fois sur les terres de son associé Alain Soufflet que le domaine s'étend à Cosprons. 1998, Laurent innove en plantant de la syrah à Paulilles, vigne palissadée et enherbée, rare et très avant-gardiste sur Banyuls. Cette dernière signe un tournant dans la vie professionelle de Laurent car Alain Soufflet cède la place à Hervé Levano, cette nouvelle association va amorcer des changements de méthode d'exploitation plus que de nouvelles expansions.

     2006, le trio (rejoint entre temps par Valérie Reig) se lance dans l'ambitieux projet d'initer leur première cuvée de Banyuls blanc. Pendant trois mois d'hiver, il va défricher, à lui seul, les pentes escarpées des Escoumes et met à jour, sous la garrigue, une architecture de murettes exceptionnelle, bâties par ses aïeux. Cette vigne (plantée par Laurent) en grenache blanc, donne naissance à leur célèbre Banyuls blanc : Escoumes.

 

Pellearagne1

    La dernière née du domaine de la Casa Blanca voit le jour en 2011, Lluminarí, le terrain des innovations de la cave, où, cette fois-ci, Laurent et ses associés abattront les murets pour permettre le labour.

    Aujourd'hui, Laurent a en plus de ses associés, pour le seconder dans le quotidien de son travail, une équipe efficace et habituée à ses méthodes qui font prendre le pas de la qualité du cru sur l'homme, il envisage maintenant, avec ses associés l'initiation de leur Collioure Blanc.

    Laurent n'est pas que viticulteur, il est aussi membre-dégustateur de l'organisme de gestion (ODG) et d'inspection (OI) du cru Banyuls : l'INAO. Ces compétences et son niveau d'exigence dans ce domaine explique la qualité de ses propres réalisations et l'impéccabilité des dégustations de sa cave.

 

 

Hervé Levano et Valérie Reig

    Hervé Levano arrive dans l'affaire en 1999, non prédestiné au métier de vigneron, c'est ses études d'océanographe qui l'emmeneront dans la région. Il a d'abord travaillé dans un centre de plongée local et même écrit un livre sur les épaves de la côte. Il rencontre ici sa compagne Valérie Reig, professeur d'équitation à Banyuls, Hervé va alors rejoindre Laurent et Valérie le suivra de près.

                                           95411185 to resize 150x3000 1                                                                          Image015

Amenant leurs compétences, Hervé met en place de nouvelles techniques avec Laurent telles que le labour ou le greffage en place, et Valérie complète le trio, dévelopant le labour à la mule, image idéale de l'optique traditionelle et respectueuse de l'environnement dans laquelle avance le domaine. Aujourd'hui l'association est florissante, la Casa Blanca est en expansion et est représenté jusqu'au salon des vins de Paris !

 Aaaursulegrosplanhoriz

    Au-delà de leurs savoirs, le couple a amené une vie nouvelle dans la cave, laissant toujours la porte ouverte, avec l'organisation de concerts et d'animations pour le plaisir des dégustateurs, accueillis entre les cuves modernes et les tonneaux vieux de plusieurs siècles.

 

 

                                              95411205 to resize 150x3000                                                                     95479225 to resize 150x3000